TRANSVERSALES

TRANSVERSALES

« L’art est le plus court chemin d’un homme à un autre » Claude Roy

Isabelle Crampe

COMME UNE INVITATION A CHEMINER AVEC DOUCEUR

Isabelle CRAMPE travaille la matière avec beaucoup de légèreté. Tissus, tapisseries en relief, papiers journaux, papiers de verre viennent s’agencer très librement. En fait, la construction est très rigoureuse. Mais, elle ne s’impose pas d’emblée. Des quadrilatères flottants glissent lentement pour venir s’accoler avec douceur, même si des lignes, des forces secrètes tendent l’espace. Ils s’accommodent souvent de rehauts et de lignes tout aussi libres dans un espace de silence. La couleur n’est pas dispendieuse. Elle est d’autant plus déterminante pour venir créer l’équilibre des blancs, des gris riches et des noirs mis en vibration. On voit rarement des pastels à l’huile aussi fortement utilisés dans l’épaisseur. Des traces, des signes, des mots souvent indéchiffrables habitent aussi cet univers composé dans une maîtrise louable, quel que soit le matériau utilisé. Isabelle CRAMPE est réellement habitée par un esprit de recherche permanent qui ne s’autorise aucune facilité. Elle est sûrement en chemin pour construire une belle singularité. Et nous avons besoin de ces traces artistiques qui nous tirent de notre quotidien pour nous laisser entrevoir un autre réel, subtilement lyrique, celui-là.

René TRUSSES, Mars 2009


Documents joints



TRANSVERSALES | tous droits réservés | généré dynamiquement par SPIP & MyGal